La Vision du Parti Cosmopolite du Canada

par le Raymond Samuels II, éd. ISBN: 1897036205

book6La politique de croissance illimitée dans les pays industrialisés, et la recherche du profit par les sociétés transnationales ont abouti au pillage de la planète et endommagé sérieusement l'environnement. En 1989, par exemple, c'était chaque jour qu'une espèce disparaissait, vers 2000, c'était chaque heure. Le changement climatique, la diminution des réserves de poisson, la déforestation, l'érosion des sols et les menaces qui pèsent sur l'eau douce font partie de ces conséquences tragiques. Des groupes humains sont désorganisés, des moyens d'existence sont perdus, les régions côtières et les îles du Pacifique sont menacées de submersion et les tempêtes augmentent. Des taux élevés de radioactivité menacent la santé et l''environnement. Des formes de vie et des connaissances culturelles sont brevetées en vue de profits financiers.

Cette crise se rattache directement au développement de la mondialisation économique néolibérale qui se fonde sur les convictions suivantes:

- une concurrence sans restriction, la consommation à tout prix, la croissance économique illimitée et l'accumulation de richesse sont ce qu'il y a de mieux pour l'ensemble du monde;

- la (possession de) propriété privée n'implique aucune obligation sociale;

- la spéculation sur le capital, la libéralisation et la dérégulation des marchés, la privatisation des services publics et des ressources nationales, un accès sans restriction accordé aux investissements étrangers et aux importations, la réduction des impôts et l'absolue liberté des mouvements de capitaux assureront la richesse de tous;

- les obligations sociales, la protection des pauvres et des faibles, les syndicats et les relations entre les personnes, sont subordonnés au processus de croissance économique et d'accumulation du capital.

L' ordre mondial actuel a ses racines dans un système économique extrêmement complexe et immoral qui est défendu par un empire. Par le terme d'«empire», nous entendons le concours de pouvoirs économiques, culturels, politiques et militaires constituant un système de domination sous la conduite de nations puissantes en vue de protéger et de défendre leurs intérêts.

En économie libérale classique, l'état est là pour protéger la propriété et les contrats privés dans le cadre du marché concurrentiel. Grâce aux luttes du mouvement ouvrier, l'état a commencé à réguler les marchés et à veiller au bien-être du peuple. Depuis les années 1980, du fait de la transnationalisation du capital, le néolibéralisme a entrepris le démantèlement des fonctions de protection sociale de l'état. Sous le néolibéralisme, l'objectif de l'économie consisteà augmenter les profits et le rendement pour les propriétaires des capitaux de production et de financement, tout en en excluant la majorité de la population et en traitant la nature comme une marchandise.

Les marchés sont devenus mondiaux, tout comme les institutions politiques et juridiques qui les protègent. Le gouvernement des États-Unis d'Amérique et ses alliés, avec les institutions internationales de la finance et du commerce (Fonds monétaire international, Banque mondiale, Organisation mondiale du commerce) utilisent des alliances politiques, économiques ou militaires pour protéger et avantager les intérêts des détenteurs de capitaux.

Nous constatons la convergence dramatique entre la crise économique d'une part, et l'intégration de «la mondialisation économique» et de la géopolitique d'autre part, le tout étant appuyée par l''idéologie néolibérale. Il s'agit d''un système mondial qui défend et qui protège les intérêts des puissants. Ce système affecte et enchaîne tout le monde.

En termes spirituel, ce genre de système d''accumulation de la richesse aux dépens des pauvres contre l''esprit humain. La responsabilité de souffrances humaines qui auraient pu être évitées, et cela s'appelle Mammon. Jésus (avec d'esprit des autres réligions) nous indique que nous ne pouvons servir à la fois Di-u et Mammon (Luc 16,13). Aussi avec l'injustice économique et à la destruction écologique.

C'est pourquoi les cosmopolites rejetent l'ordre économique mondial actuel imposé par le capitalisme néolibéral et tout autre système économique, y compris les économies entièrement planifiées, qui défie l'esprit humain en excluant de la plénitude de la vie les pauvres, ceux qui sont vulnérables et l'ensemble de la création. Nous refusons toute prétention de l'empire économique, politique et militaire qui porte atteinte à l'esprit humain en opposition à la justice sociale.

Nous croyons que l'esprit humain a fait une alliance avec toute la terre. l'esprit humain des spiritualité a suscité sur terre une communauté fondée sur la perspective de la justice et de la paix.

Cosmopolitanisme est une économie de civisme pour tout le monde.

C'est pourquoi nous rejetons la culture de la consommation triomphante et l'avidité basée sur la compétition et l'égoïsme du système néolibéral du marché mondial -- ou de tout autre système -- qui prétend représenter la seule et unique solution.

Nous croyons que toute économie, dans la maison de la vie qui nous a été donnée par constitutionalisme de protéger de l'esprit humain. Nous croyons que l'économie existe pour être au service de droits humains et du bien-être des personnes dans la communauté humaine, dans les limites de ce que la société peut supporter. Nous croyons que les êtres humains sont appelés à choisir l'esprit humain plutôt que Mammon en capitalistocratie.

C'est pourquoi nous rejetons l'accumulation sans réglementation de la richesse et la croissance sans limite qui ont déjà coûté la vie à des millions de personnes et détruit une si grande partie.

C'est pourquoi nous rejetons toute idéologie, tout régime économique plaçant le profit avant les personnes.

Nous sommes appelés à nous dresser contre toute forme d'injustice économique et écologique, «afin que le droit jaillisse comme les eaux et la justice comme un torrent intarissable» (Bible, Amos 5, 24).

C'est pourquoi nous rejetons toute théologie de Mammon qui prétendrait que Di-u n'est qu'avec les riches et que la pauvreté est de la faute des pauvres. Nous refusons toute forme d'injustice détruisant les relations justes -- pour motif de genre, de race, de classe sociale, de handicap ou de caste. Nous refusons toute théologie et idéologie affirmant que les intérêts humains dominent la nature.

Hits

3263

Comments (0)

Leave a comment

You are commenting as guest.

You are here: Home Featured Books Canadian Politics La Vision du Parti Cosmopolite du Canada